Anne Philipe - Les résonances de l'amour

Publié le par SAM

Bienvenue du côté de chez SAM.

 

Anne Philipe, la femme de Gérard du même nom, interprète du fameux Fanfan la tulipe, est un écrivain de talent. Avec les « résonances de l’amour », récit qu’elle plante en bord de Méditerranée, elle aborde différents thèmes comme l’amour, la mort.

 

Louise essaye d’écrire une histoire alors que Cécile, sa voisine, atteinte du cancer, profite de ses derniers jours à vivre. Adrien, le fils de cette dernière et ex-amant de la sœur de Louise, vient passer quelque temps en leur compagnie.

 

Passé et présent sont intimement liés avec à l’horizon, un futur prometteur pour certains, la mort pour d’autres.

 

Aucune leçon à tirer de ce roman, si ce n’est de se laisser bercer par les images que l’auteur met à notre portée. Seuls la poésie et l’instant présent comptent.

 

Voici un passage magnifique de la relation de Louise à l’écriture :

 

" Chaque fois qu'approche l'heure où elle devra commencer à écrire, elle marche à travers la pièce, accomplit des gestes inutiles jusqu'au moment où elle se décide à préparer les feuilles blanches qu'elle touche avec superstition, en espérant se les rendre favorables ; elle rêve de mots invisibles, inscrits par un dieu bienfaisant, et qu'elle ferait apparaître à force de caresser la feuille vierge. Ecrire est pour elle un miracle toujours aléatoire. Si rare le bonheur de s'asseoir à sa table avec la certitude que les images et les mots attendus seront au rendez-vous. Elle voudrait devant leur flux s'effacer, devenir un lieu de passage pour que rien entre la source - qu'elle ne sait où situer - et la feuille blanche n'interfère et n'empêche la pensée de couler. N'être qu'une rivière lisse et droite aux parois transparentes, abandonner sur la rive tout ce qui n'est pas essentiel."

 

SAM, le 12 Août 2009 pour IS75.

 

Diffusé le mercredi 26 à 8h15, 11h15 et 23h30, le vendredi 28 à 8h45, le samedi 29 à 10h15 et 17h50 et le dimanche 30 août 2009 à 19h45 sur IS75.

 

A réécouter en podcast ici 

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chrystelyne 05/09/2009 23:25

J'ai lu ce livre   il y a  longtemps et j'en garde une  impression  de  doux,  triste,  tendre , beau  et profond et j'ai eu envie  de me replonger dans la biographie d'Anne philippe  et ce que j'ai lu confirme  mes souvenirs , à savoir  :" Ses livres traduisent l’expérience d’une vie, celle d’un bonheur fragile, toujours menacé. Elle y évoque les instants heureux, ceux que l’on ressent à certains moments privilégiés et rares, ces moments de très bel équilibre, d’impression de rayonnement, qui peuvent s’appeler bonheur .Femme discrète et exigeante, elle pensait avec Spinoza,  son philosophe de chevet, que la tristesse est le passage de l’homme d’une plus grande à une moindre perfectionqu'il faut s’efforcer de vivre avec élégance, toujours, et que l’essentiel, c’est d’être soi, le plus possible."merci pour le partage !bises chrystelyne