Eric - Emmanuel Schmitt - La tectonique des sentiments

Publié le par SAM

Bienvenue du côté de chez SAM.


Peut-on faire un parallèle entre amour et géographie ? C'est ce qu'a fait Eric-Emmanuel Schmitt dans « La tectonique des sentiments ».


Diane et Richard forment un couple heureux jusqu'au jour où la jeune femme surprend des signes d'ennui du côté de son compagnon. Pour savoir ce qu'il en est, elle prétend l'aimer moins. Richard lui avoue alors ressentir la même chose. D'un commun accord, ils se séparent.

Diane, politicienne qui œuvre pour les droits de la femme, est amenée à rencontrer des prostituées. C'est ainsi qu'en échange de sa protection, elle demande à Elina de séduire Richard afin de le rendre heureux pendant les quelques mois qui lui restent à vivre. Bien sûr, ce dernier ne doit être au courant de rien.


Ce roman est écrit comme une pièce de théâtre, avec des dialogues remarquables et une Mme Pommeray, la mère de Diane, qui apporte une touche d'humour et d'excentricité. D'ailleurs, l'auteur lui-même a mis en scène cette histoire avec Clémentine Célarié et Tchéky Karyo dans les rôles principaux.

A travers cette comédie, on assiste à l'analyse des changements psychologiques de la passion amoureuse. Une palette de sentiments auxquels on ne manque pas de s'identifier.




Diffusé le mercredi 15 avril à 8h15, 11h15 et 23h30, le vendredi 17 avril à 8h45, le samedi 18 avril à 10h15 et 17h50 et le dimanche 19 avril 2009 à 19h45 sur IS75.


A réécouter en podcast ici


 

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chrystelyne 22/04/2009 23:09

je suis absolument fan d'Eric Emmanuel Schmitt, je n'ai pas lu cette oeuvre là et j'ai failli aller  la voir  jouer  à Paris , il va donc falloir  que je répare cet oubli !j'ai lu  odette tout le monde , petits crimes conjugaux, oscar et la dame en rose , monsieur Ibrahim et les fleurs du coran ,milarepa, l'enfant de noé , et  à chaque fois   ce mélange  de spiritualité , de philosophie, d'optimisme , de piquant , d'imprévu, d'enfance  m'a  transporté , il dit  de lui :" ce que j'écris me dépasse" c'est un peu cette impression là  après la lecture  cela nous dépasse, nous interpelle bien au delà des mots  !bises et très bonne fin de semaine amicalement chrystelyne