La brume

Publié le par SAM

Je m’éveille ; les alentours sont vaporeux
La tête plongée dans une marée d’écume
Un foulard de brouillard qui caresse mes yeux
Je m’enfonce à pas hésitants dans cette brume

La vie dans l’étirement de mes matinées
Traverse le temps derrière du papier calque
Les contours de mon décor aussitôt floués
Comme poudré d’un éclaboussement de talc

Pourtant ma vision n’a jamais été si claire
Je perçois au-delà des couleurs et des sons
Les fluides malgré leurs subtiles manières
M’apparaissent au-delà de toute raison

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xavier laurent 17/12/2008 09:01

tu peux etre certaine qu'un tel poème m'enchante !!!très beau : j'aurais aimé l'avoir écrit....bises Xavier le pervers

chrystelyne 16/12/2008 21:23

Un très joli flou artistique ! j'aime beaucoup  la justesse  et la poésie feutrée de cette brume   qui enveloppe  comme une seconde de peau  mais qui n'empêche  pas une perception aigüe et pleine de sensibilité  de soi , des autres  et de  son environnement  ! bises chrystelyne