Une demande en mariage

Publié le par SAM

La marquise sortit à cinq heures. Elle était resplendissante ! Nathan avait invité Adèle dans un salon de thé. Pour tromper son impatience, il malmenait sa serviette en papier et vérifiait toutes les cinq secondes la poche intérieure de sa veste. Enfin son invitée arriva. Après les embrassades et les commandes, les deux amoureux parlèrent de tout, de rien, essayant en vain de déchirer le voile du malaise qui s’était tendu entre eux. Nathan était nerveux, ce qui n’échappa pas à Adèle qui déjà imaginait la rupture. Soudain, à cinq heures précises, le jeune homme se leva, s’agenouilla devant la jeune femme à qui il présenta un écrin de velours bleu nuit. Adèle, décontenancée, prit un certain temps pour savoir quelle attitude adopter. Elle avança doucement les mains, saisit la boîte et l’ouvrit. Elle retint son souffle. C’était exactement ce qu’elle désirait, elle, la passionnée de l’époque Louis XVI. Nathan lui demanda : « Veux tu m’épouser ? » Adèle acquiesça. Nathan sortit la marquise de son lit et la passa au doigt de sa future, recouvrant de diamants sa première phalange.





Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

" Charly " 29/07/2008 18:07

Alors ça c'est de la mise en scène ! Situation classique, mais récit à contre-pied. Mais tu te joues de nous ! Bien joué.Charly...

chrystelyne 02/06/2008 20:16

Je ne connaissais pas  cette marquise là ! J'aime beaucoup l'humour et la créativité de ces "micro-plumes "!amicalement chrystelyne